Vapoter enceinte : quels risques ?

Ce n’est plus un secret ! Pendant la grossesse, fumer du tabac est dangereux pour la santé du bébé. Mais, qu’en est-il vraiment de la vaporisation ? Est-ce risqué de vapoter enceinte ? Le guide du vapoteur...

Vapoter : comment ça marche ?

Vapoter est de plus en plus courant lorsque l'on décide d'arrêter de fumer du tabac. Si vous êtes ici, c'est que vous en êtes sûrement à ce stade et alors vous désirez savoir comment ça marche la vaporisation d'une cigarette électronique. C'est parti, le mag du vapoteur vous explique tout ça en détails.

Vapoter est un terme qui se rapporte à l'inhalation ou vaporisation de liquides ou plus précisément des e-liquides, et ce, à l'aide d'un dispositif électrique, la cigarette électronique (e-cigarette). Ainsi, la vape ne consiste pas à fumer, mais à vapoter. Les consommateurs de la e-cigarette ne sont pas des fumeurs : ils sont des vapoteurs.

Inventée en 1965 par Herbert A. Gilbert et commercialisée en France en 2010/2011, la cigarette électronique est très utilisée par les consommateurs de tabac désirant arrêter de fumer et donc d'entamer un sevrage tabagique.

Cet appareil électronique se vapote avec des e-liquides contenant ou pas de la nicotine et un panel de goûts existent afin de satisfaire tout le monde. Il y en a effectivement avec des saveurs tabac, fruités, acidulées ou encore neutres.

Les dosages en nicotine varient, ce qui permet de diminuer doucement sa dépendance au tabac et pourquoi pas passer par la suite, à un e-liquide n'en contenant pas.

Il existe également différents modèles d'e-cigarettes pour une expérience de vape unique.

Comment fonctionne une cigarette électronique ?

Les premières cigarettes électroniques à faire surface sur le marché ressemblaient fortement aux cigarettes classiques. Le temps passe et les nouveaux modèles ne cessent d'évoluer, que ce soit au niveau du design ou bien de leurs différentes caractéristiques.

Une e-cigarette se compose de :

  • clearomiseur : également appelé atomiseur, c'est la partie supérieure de la e-cigarette qui permet de chauffer l'e-liquide puis de produire la fameuse vapeur. Il se compose du drip tip, d'un réservoir, d'un top cap et d'une résistance ;
  • drip tip : petit embout qui se situe sur la partie supérieure de la cigarette électronique en contact avec la bouche pour aspirer la vapeur ;
  • box : partie où se trouve la batterie, un module électronique de protection, des boutons pour régler ainsi qu'un écran OLED ;
  • airflow : ouvertures situées sur le clearomiseur qui ont pour but de contrôler le débit d'air pour un tirage serré ou aérien ;

Pour vapoter, il est nécessaire de bien connaître son matériel et les réglages à effectuer. Il faut également respecter les consignes relatives à la puissance de la résistance d'une cigarette électronique.

En effet, la vaporisation avec une puissance trop faible aura pour conséquence une résistance pas assez chauffée, ce qui entraînera une faible vapeur.

Contrairement, vapoter avec une puissance plus élevée que celle recommandée provoquera une surchauffe de la résistance. Par conséquent, cela brûlera le coton et donc un goût de matière brûlée désagréable en bouche apparaitra.

Comment faire pour bien vapoter ?

Afin de vapoter correctement, voici quelques conseils utiles pour les vapoteurs débutants.

  1. Charger la batterie si nécessaire ;
  2. Remplir le clearomiseur ou atomiseur d'e-liquide : il faut dévisser le drip tip de la e-cigarette et remplir le clearomiseur, cependant pas jusqu'au bout, et ce, pour permettre à la vapeur de bien circuler.
  3. appuyer et aspirer le liquide en même temps

Vapoter présente-t-il des risques pour la santé ?

En raison du peu d'études réalisées ou plutôt de l'incertitude de celles qui ont eut lieu concernant la dangerosité de la vape sur la santé, les effets négatifs d'une consommation à long terme ne sont pas encore établis.

Toutefois, d'après certains scientifiques et médecins, il semblerait que vapoter la cigarette électronique soit 95 % moins dangereux que de fumer la cigarette traditionnelle.

La e-cigarette a l'avantage de ne pas créer de combustion et donc elle ne libère ni de goudron ni de monoxydes de carbone, des substances extrêmement cancérigènes.

La vaporisation et la grossesse : une bonne ou mauvaise idée ?

Comme vous le savez sûrement déjà, fumer des cigarettes conventionnelles, c'est-à-dire du tabac est dangereux pour le développement et la santé du fœtus. Néanmoins, l'arrêt du tabagisme est plus facile à dire qu'à faire. C'est pour cette raison que beaucoup de futures mamans continuent de fumer pour éviter les effets indésirables du sevrage (irritabilité, manque de sommeil, stress...).

Vapoter des cigarettes électroniques peut être une solution afin d'aider au sevrage de la cigarette traditionnelle. En effet, étant donné que cette dernière ne contient pas de combustion, c'est un risque en moins pour le bébé. Or, il faut quand même savoir que la nicotine présente dans les e-liquides se révèlent toxique en ce qui concerne le système nerveux du futur enfant.

Il semblerait donc que le plus prudent soit de ne pas utiliser la vaporisation lors de la grossesse, mais celle-ci reste néanmoins conseillée à la place de fumer.